Home / Blog / Wtransnet protège ses adhérents de la possible escroquerie du Groupe Logistique Balearia

Wtransnet protège ses adhérents de la possible escroquerie du Groupe Logistique Balearia

Les normes du Système de Qualité QAP ont empêché l’organisme d’entrer dans la communauté d’entreprises de Wtransnet.
La nouvelle récente de la supposée escroquerie du Groupe Logistique Balearia a confirmé le bon fonctionnement du Système de Qualité de Wtransnet. L’entreprise, dont le siège se situe aux Baléares, avait fait à plusieurs reprises une demande d’inscription à Wtransnet. Cependant, ne remplissant pas les critères demandés lors de l’inscription des nouveaux adhérents, elle fut écartée de la Communauté d’entreprises.
Le Groupe Logistique Balearia – aujourd’hui accusé de revendre du fret à divers transporteurs et d’engendrer des impayés qui pouvaient atteindre dans certains cas 190.000 euros – avait sollicité son entrée à Wtransnet en septembre 2010. Ne remplissant pas les critères exigés à chaque nouveau client, nous ne lui avons donné accès à aucun des services de Wtransnet. Vous trouverez ci-dessous les critères que l’entreprise ne respectait pas :

Elle n’avait pas plus d’un an d’activité : l’entreprise s’était constituée seulement 3 mois avant la demande d’inscription.

Le registre de son activité n’avait aucun lien avec le transport ou la logistique : l’activité présentée dans sa documentation était immobilière.

Elle ne disposait pas de licence de transport pour ses véhicules et n’avait aucun document des 5 camions qu’elle affirmait posséder.

Devant l’insistance de l’entreprise, qui disait avoir des relations commerciales avec d’autres adhérents de Wtransnet, son cas fut dévié vers le Comité d’Audit. Face au manque de documentation le Comité a décidé de rejeter, définitivement, l’inscription de l’entreprise.
Le cas du Groupe Logistique Balearia met en évidence le besoin de filtres d’accès pour les nouveaux adhérents, mais prouve également l’efficacité de l’ensemble des politiques et normes régissant les transactions et le comportement des clients de Wtransnet. Le système QAP, intégrant divers mécanismes de vérification des données et de la documentation, a su démontrer sa fiabilité.
FENADISMER est l’acronyme de la Fédération Nationale des Associations d’Entreprises du Transport Discrétionnaire de Marchandises. Représentée sur tout le territoire espagnol, son objectif est de défendre les intérêts des transporteurs indépendants et des petites et moyennes entreprises de transport.
Plus d’informations sur le Système de Qualité QAP
Plus d’informations sur le cas du Groupe Logistique Balearia (Espagnol)

*Traduction de le cas Grupo Logistico Balearia

Possible escroquerie des transporteurs par le Groupe Logistique Balearia
FENADISMER fait la promotion d’une association de transporteurs touchés par la possible escroquerie massive du Groupe Logistique Balearia.
Les leaders du complot obtenaient des services de transport à un prix supérieur à celui qu’ils percevaient de leurs clients affréteurs, sachant qu’ils n’allaient pas régler les factures de centaines de transporteurs trompés/escroqués dans toute l’Espagne.
La Fédération Nationale des Associations des Transporteurs d’Espagne (FENADISMER), organisation regroupant 32.000 petites et moyennes entreprises de transporteurs, a décidé de promouvoir une association de transporteurs souhaitant prendre des mesures juridiques contre les actes d’abus et de fraudes qu’ont réalisé les responsables du Groupe Logistique Balearia. Cette association est dédiée à la commercialisation de services du transport dans toute l’Espagne et le reste de l’Europe.
Cette entreprise de logistique, créée en mai 2010 et possédant un capital social de seulement 60.000 euros, avait acquis des services de transport avec différentes entreprises commissionnaires, pour ensuite faire de la sous-traitance avec une multitude de transporteurs. Ils parvenaient à leur offrir sans aucun scrupule un prix supérieur à celui accordé avec les clients affréteurs, sachant qu’ils n’allaient pas payer les transporteurs au prix accordé. De cette manière, s’ils promettaient un délai de paiement de 45 jours, une fois les billets à ordre arrivés à échéance, le délai s’allongeait pendant 3 ou 4 mois durant lesquels les transporteurs continuaient à travailler pour cette entreprise. Les retards de paiement s’accumulaient et généraient des dettes qui pouvaient atteindre dans certains cas les 190.000 euros de perte financière.
De même, afin de créer l’apparence d’une entité solvable et renommée, ils utilisaient un nom commercial (Groupe Logistique Balearia), ayant de grandes similitudes avec la prestigieuse compagnie maritime Balearia (du groupe Matutes) avec laquelle elle n’a aucune relation actionnariale ou sociétaire. Dans le but de tromper davantage les transporteurs escroqués, ils avaient un siège social situé dans la localité de Santa Eulalia del Río aux Baléares, un lieu très proche de la compagnie maritime, même si les services de transport qu’ils proposaient n’avaient ni l’origine ni la destination de cette communauté.
Le paradoxe est que les leaders de ce complot ont utilisé le même mode d’opération dans d’autres occasions en créant successivement des entreprises de logistique, dont ils se sont servis quelques mois jusqu’à ce que la consommation de « l’arnaque » ne cesse.
Source: Fenadismer

About wtransnet

Deja un comentario